Publié par : pascal bazile | 26 août 2014

Le Ball-Trap de Cabannes pollue gravement la Durance

L’article qui suit est publié sous la triple responsabilité de Martine Mehani, Jean-Sébastien Sanoner et Pascal Bazile. Ce qui y est écrit est largement vérifiable sur le site internet du club ou sur place.

Le but est de faire réagir les autorités, mais aussi les riverains et naturalistes, sur une situation inacceptable, mais que la ville de Cabannes et des services publics ont laissé s’établir sinon encouragée. Nous souhaitons également faire réfléchir les partenaires et sponsors du club, actuels ou potentiels.

Les commentaires (publics) seront les bienvenus, notamment sur l’illégalité que nous supposons de plusieurs aspects de la situation. Vous pouvez aussi nous écrire en privé. Toute précision que nous obtiendrions avant une éventuelle attaque en justice sera la bienvenue.

Le Ball Trap de Cabannes

Le Ball-Trap est une activité qui consiste à tirer sur des cibles lancées à cadence rapprochée. Le Cabannes Ball-Trap (CBT) est un club de tir sportif qui organise ce genre d’activité, notamment en compétitions. Les postes de tir sont situés à proximité immédiate de la Durance, et dirigés vers elle.

La photo ci-dessous (accueil du site internet du CBT le 20 août 2014) est assez parlante sur ce point.

BT photo accueil au 20 08 14 copie

On pourra aussi visionner cette vidéo:  https://www.youtube.com/watch?v=H-9YJgWY37c tournée au CBT lors de « préselections nationales » en 2013.

Quand la Durance fait une petite crue, comme sur la photo ci-dessous le 6 nov 2011, certains poste de lancement des cibles se retrouvent carrément dans l’eau!

Crue Durance 6Nov2011 (38)

Nos visiteurs intéressés trouveront encore d’autres photos ici: https://picasaweb.google.com/webphotographe/BallTrapPublic et… dans la suite de cet article.

Le lieu que le CBT occupe est situé à l’extrémité sud de la commune de Cabannes dans le lit majeur de la Durance, à proximité immédiate de la rivière. Le site internet du CBT indique la position GPS 43.854405 et 4.98488, nous laissons nos visiteurs vérifier par eux-mêmes, le lieu est de toutes façons facile à trouver enter l’autoroute et la Durance.

image aérienne annotée

Il est parfois indiqué « stand René Jullian » du nom d’un des administrateurs actuels.

175 reduit

Une pollution au plomb et à l’arsenic de la Durance

Si on se promène aux abords immédiats du club et de la rivière, on ne peut qu’être frappé par la densité des éclats des cibles, très visibles notamment sur la 1ère photo ci-dessous (n’hésitez pas à cliquer pour agrandir!!!), et de la grenaille, moins facile à photographier (2nde photo ci-dessous, cliquer pour agrandir!!!) mais facilement visible sur place.

158

149

Photo prise à 2m du bord de l’eau, la végétation est de toute façon parlante. Grossissez et vous verrez les « plombs », parfois récents et brillants, d’autres plus ternes

Or la réglementation de la FFBT (Fédération Française de Ball-Trap) exige que les munitions soient chargées au plomb. L’arsenic intervient également, et représente entre 5% et 8% de la charge des cartouches.

Nous invitons tous nos lecteurs qui se rendraient sur le site à faire le test avec un aimant sur la grenaille trouvée sur le site. Elle ne réagit pas à l’aimant : aucune grenaille n’est en acier (test fait par nous sur une centaine de grenailles ramassée sur 3 endroits différents).

On peut calculer que pour les seules compétitions qu’il prévoit d’organiser cette année 2014, le CBT devrait disperser plus de 5 tonnes de plomb et 300 kg d’arsenic dans la Durance ou ses rives proches (voir notre calcul plus bas dans l’article), le tonnage du à l’activité « normale » du club étant plus difficile à évaluer.

Le plomb et l’arsenic de la grenaille se retrouvent donc sur les rives voire le cours même de la Durance. C’est une pollution grave du milieu naturel, mais également un risque sanitaire, puisque qu’on se situe à peine quelques km en amont de notre fameux seuil de Callet, dont la réparation express après sa rupture en 2008 prouve assez que la nappe phréatique qu’il crée est utilisée pour des usages importants (prise d’eau pour l’irrigation au moins, mais peut-être également eau potable, nous a t’on dit)

Il est toujours utile de rappeler que le plomb est un polluant majeur. C’est un neurotoxique même à faible dose pour les humains et un poison pour la faune aviaire. L’ingestion de 3 grenailles au plomb suffit à empoisonner et tuer un canard. La grenaille au plomb est interdite pour la chasse en milieu humide (selon l’arrêté du 9 mai 2005 modifiant l’arrêté du 1er août 1986, voir ici l’arrêté consolidé) mais le ball-trap n’est pas de la chasse…

L’arsenic, utilisé comme durcissant du plomb, est très toxique (c’est un poison suffisamment célèbre!) notamment sous sa forme inorganique, ce qui est le cas ici.

La pollution due aux cibles est sans doute moins grave, mais le brai de pétrole dont elles sont constituées (mélange de calcaire et de brai de pétrole) est considéré comme cancérogène. Et là c’est facile de voir qu’il en tombe dans la Durance: elles sont orange fluo au début, même si elles palissent avec le temps jusqu’à devenir blanche. Si vous zoomez sur la première photo (haute définition disponible) dans les endroits marqués, vous verrez des points orange dans l’eau et une structure du CBT sur la rive… On voit aussi sur la photo que la Durance commence à grignoter le terrain sur lequel ils se sont installés, espérons qu’ils n’aient pas droit à de l’enrochement!!

135 annotéecibles orange et blanche

Une pollution en augmentation ces dernières années

En 2010 l’activité du club a changé d’échelle et les manifestations d’envergure régionale voire nationale (voir encore la vidéo indiquée précédemment, avec quelques stars de la discipline semble t’il) se sont multipliées (11 au printemps 2011). Ce changement d’échelle semble correspondre à l’entrée d’une armurerie comme premier partenaire de l’association.

D’importants travaux ont alors été entrepris: 3 nouvelles fosses de tir, un déboisement important et des constructions sur ce site théoriquement protégé (la Durance est une rivière domaniale). Cette transformation s’est faite avec la bénédiction de la municipalité de Cabannes. Cette municipalité est d’ailleurs schizophrène puisque sur son site internet, elle publie les compétitions du CBT, et parallèlement, elle encourage le recyclage des piles, en citant le plomb comme pollution si les piles sont jetées dans la nature…

Au mois d’avril 2011, le CBT a fonctionné 25 jours. En mai 2011, après des plaintes et pétitions de riverains (450 signatures à Cabannes et Cavaillon), un arrêté municipal a à peine limité l’activité du CBT. Il limite certes son ouverture à trois après-midis par semaine tout au long de l’année. Cependant, en plus de l’activité «ordinaire», l’arrêté autorise le CBT à organiser des concours sur des jours en plus des jours d’ouverture, sans préciser ni leur nombre ni leur durée. Les compétitions sont l’occasion de l’activité la plus intense, et logiquement de la pollution sonore et chimique également la plus intense. Leur site annonce 4 voire 5 manifestations exceptionnelles en 2014. Rien n’interdit au CBT de multiplier encore les compétitions dans l’avenir.

Calcul estimatif de la pollution

Une estimation de la pollution au plomb et à l’arsenic des compétitions est possible à la lecture des résultats du concours de Ball-Trap qui s’est tenu les 21 et 22 juin 2014: 149 concurrents se sont mesurés sur une épreuve de tir de 200 plateaux ou pigeons d’ « argile » et pouvaient pour cela brûler 400 cartouches.

Dans les faits les concurrents n’utilisent qu’environ 360 cartouches chargées à 28 grammes de grenaille selon les directives des règlements internationaux édités par la FITASC (fédération internationale de tir aux armes sportives de chasse).

Nous obtenons ainsi 360 X 0,028 ≈ 10 kg de grenaille tirée par concurrent .

La grenaille contient en masse 5% mini d’arsenic et 92% mini de plomb, donc pour l’ensemble des concurrents on obtient donc :

  • plomb 149 x 10kg x 0,92 = 1370 kg
  • arsenic 149 x 10kg x 0,05 = 74,5 kg

La compétition des 21 et 22 juin a donc jeté en Durance 1370 kg de plomb et 75 kg d’arsenic.

Pour l’année 2014 et les 4 compétitions prévues (en considérant qu’elles soient toutes de la même taille), la Durance devrait recevoir plus de 5 tonnes de plomb et 300 kg d’arsenic.

Aux pollutions ci-dessus, on doit ajouter, toujours pour les compétions prévues en 2014, les pollutions suivantes

  • les 149 x 200 x 4 ≈ 120.000 plateaux d’ « argile » dangereux pour l’environnement et coupants donc dangereux pour les promeneurs et les coussinets des chiens.
  • les 149 x 360 x 4 ≈ 214.500 bourres en plastique non dégradable projetées avec les 43 millions de plombs, qu’on retrouve sur d’autres zones que les plateaux et la grenaille (voir photo ci-dessous)
  • Le bruit dérangeant la faune sauvage… et les promeneurs et riverains. Il n’y a pas d’arrêt lors des migrations/nidifications.

Et comme déjà indiqué, l’activité du CBT s’exerçant également tous les mardis, jeudis et samedis des 52 semaines de l’année… les dommages réels cumulés sont donc bien plus considérables que l’estimation ci-dessus.

138 bourres

Un endroit concentré en bourres…

Une pollution « industrielle » et la question de la légalité

Que l’on aille en justice ou pas, nous devons analyser la loi pour savoir si cette pollution est illégale ou si malheureusement elle se fait dans le silence des lois, ce que nous n’imaginons pas. Les masses en jeu permettent de comparer le ball-trap à un site industriel (très) polluant. La dépollution du site ne sera d’ailleurs pas facile.

Malheureusement il semble que la législation sur les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) tirée de l’article L511-1 du code de l’environnement: « Sont soumis aux dispositions du présent titre les usines, ateliers, dépôts, chantiers et, d’une manière générale, les installations exploitées ou détenues par toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui peuvent présenter des dangers ou des inconvénients soit pour la commodité du voisinage, soit pour la santé, la sécurité, la salubrité publiques, soit pour l’agriculture, soit pour la protection de la nature, de l’environnement et des paysages […] » ne s’applique qu’à une liste précise d’activités dans laquelle ne figure pas les ball-traps…

Ce qui est clair c’est que le CBT se situe totalement en zone NATURA 2000. Toute la Durance s’y trouve et à ce niveau la limite côté Bouches du Rhône est l’autoroute et côté Vaucluse la voie ferrée (voir ici). A quoi servirait donc ce réseau s’il autorisait une telle pollution en son sein ?

Le CBT a touché cette année 700 euros de subvention de la mairie de Cabannes en tant qu’association sportive. Ce simple fait engagerait la responsabilité de la mairie dans toute pollution engendrée par le club.

Encore une fois, tous les lecteurs qui peuvent nous apporter des précisions sur ces questions sont invités à nous écrire.

Une occupation du lieu qui nous pose question

Un ball-trap existe en ce lieu depuis 1975. La déclaration en préfecture du club sous sa forme actuelle date de 1997. Nous savons qu’il a au moins eu entre 1982 et 2008 une « autorisation d’occupation temporaire » du Domaine Public Fluvial de la part du SMAVD, a priori sans loyer ni aucune autre contrepartie (et que la pollution au plomb n’a pas gêné plus que ça!). Depuis, la parcelle ne fait plus partie du Domaine Public Fluvial mais du Domaine Privé de l’Etat et ne dépend donc plus du SMAVD, mais directement de la préfecture.

Si l’occupation du lieu est légale ce dont nous doutons très fortement), la préfecture n’a certainement pas donné son autorisation pour les travaux récemment effectués. L’occupation actuelle nous semble ainsi irrégulière pour les raisons suivantes:

  • Défaut d’autorisation d’occupation du propriétaire du terrain (la préfecture, donc)
  • Défaut de permis de construire les bâtiments (voir les photos ci-dessous)
  • Clôture du club house sans autorisation (le champ de tir du Ball-Trap n’étant quant à lui pas clôturé, alors que cette mesure de sécurité est préconisée par la fédération, mais il leur faudrait une autorisation qu’ils n’ont peut-être jamais demandée)

123 entrée167 bâtiments170 bâtiments

Enfin le BTC a été déclaré au titre du Code du sport à la Préfecture… du Vaucluse, alors qu’il se situe dans les Bouches du Rhône.

Sur ces points également, bien que ce soit moins important que la pollution, notre association devra logiquement étudier ce cas et le cas échéant ester en justice.

Les actions déjà entreprises… et la suite

Des riverains des deux côtés de la Durance ont alerté les pouvoirs publics, tant sur l’aspect des nuisances sonores que sur la question de la pollution chimique. La préfecture, son service environnement la DREAL et la police de l’eau (ONEMA), tous alertés, n’ont pas réagi. Le SMAVD a été également informé.

Une attaque de l’arrêté municipal au tribunal administratif a également été entreprise par des riverains. Elle n’a pas abouti. Cette attaque était plus centrée sur les nuisances sonores que sur la pollution chimique.

Cette affaire est en là. Le CA de L’Etang Nouveau doit discuter de notre action sur ce problème, avec la possibilité d’ester en justice. Mais la pollution de la Durance est réelle et massive. Une dernière fois, tous ceux qui se sentiront concernés par le problème sont les bienvenus à nous aider à le traiter.

Publicités

Responses

  1. assez incroyable comme pollution !
    Le site d’ARKEMA est aussi une vraie bombe à retardement…
    pour le moment c’est à peu près géré mais le jour où ARKEMA s’en va (c’est d’actualité), que va t-on faire des énormes dépôts pollués au PCB et mercure et des solvants chlorés qui polluent la Durance

  2. Bonjour,

    L’ASTV de ville sur Jarnioux 69640, tir depuis plus de 40 ans sur un site où 3 ruisseaux prennent leurs sources dont le Morgon qui se jette dans la Saône à Villefranche sur Saône, on imagine le nombre de tonnes de polluants déversés.

    Le SMRB (Syndicat mixte des Rivières du Beaujolais) n’avait pas connaissance de l’existence de ce stand de ball-trap!

    Enfin Ville sur Jarnioux est à l’agenda 21 depuis 2010.
    (L’Agenda 21 est un programme d’actions définissant les objectifs et les moyens de mise en œuvre du développement durable à l’échelle de notre commune. L’association nationale « Notre Village » accompagne notre commune dans cette démarche de développement durable par la mise en place d’un agenda 21.)

    Interventions auprès du Maire et Préfet, sans suite.

    Tout simplement scandaleux!

  3. bonjour,

    parait il que le btc de cabannes viens d’être interdit de tirs et ceci a compter du 01/04/2016. (une compétition vient d’être annulée par la FFBT).
    en effet depuis plusieurs année les plombs tombent dans la durance mais le BTC Cabannes s’est toujours débrouillé avec les hautes instances (maire, préfet, etc..) pour échapper a la règlementation.. sans parler des constructions effectuées sans permis et de plus sur un terrain ne lui appartenant pas.
    nous les chasseurs ont nous réglementent au niveau de la chasse au gibier d’eau
    nous les citoyens ont nous règlementent pour les permis de construire;
    et eux ils font ce qu’ils veulent.

    • Bonjour,

      Nous avons dans notre belle région des pierres dorées (sud beaujolais) le Ball trap permanent de Ville sur Jarnioux 69640 (ASTV).

      Pourtant ce club à une « petite activé » 900 cartouches pour le dimanche matin de 9h à 12h et mercredi après –midi de 14h à 18h, bruit résiduel mini 38.44 Db, bruit particulier maxi 92.02 Db. Merci l’arrêté du 27 novembre 2008 qui est venu modifier les modalités de mesurage des bruit de voisinage pour la caractérisation des bruits de tir, « le mesurage sera effectué en outre selon les dispositions du fascicule de documentation FDS 31-160 » élaboré par la commission S30 J de l’AFNOR dont la FFBT et la FFT sont membres et qui permet aux mesures hors normes (articles R.1334-32 à R. 1334-34 du code de santé publique) de devenir admissibles au regard de la loi, mais pas au oreilles.

      En revanche l’activé perpétrée par le club permettra à une société spécialisée de venir récupérer une petite centaine de tonnes de grenaille de plomb et cela gratuitement et si la récolte est bonne de toucher une contrepartie !
      Elle n’est pas belle la vie ! On n’est plus dans pollueurs payeurs mais pollueurs payés.

      Ah j’oubliai, les dernières analyses de l’eau du Morgon en contre bas où l’on déverse la grenaille de plomb de puis 38 ans, révèlent une teneur élevée en arsenic et plomb. Mais chutt…

      On peut parlé aussi du pas de tir qui se trouve d’un coté à 28 m de la D 116 et de l’autre coté à 50 m de la même D116 donc dans le demi cercle de sécurité de 250 m prévu par la FFBT « Elle aura comme impératif le respect des zones dites de sécurité découlant de la pratique des différentes disciplines de tir. (Ces zones de sécurité sont caractérisées par une distance minimale de sécurité de 250 mètres applicable sur le rayon d’un demi-cercle centré sur le point de départ des cibles en attente de lancement (sur l’appareil central pour les installations à lanceurs multiples). Elles impliquent l’absence de toute présence et circulation humaine ou animal possible dans le territoire déterminé ».
      Mais c’est bon, Monsieur le Maire nous dit qu’ils ne tirent pas en direction de la route  » nous voila rassurés  »
      On constate, on déplore, on ne fait rien.
      On en reparlera dans quelques années ! N’es-ce pas Madame l’Amiante ?
      Bonne réception.
      Le collectif des riverains

  4. « Rien ne se perd , rien ne se créé , tout se transforme » !
    le Plomb vient bien de quelquepart non ? ( et l’arsenic aussi)
    ceci étant dit , pourquoi ne pas tirer à la grenaille d’acier ?
    cordialement

    • Effectivement, le plomb vient de quelque part, et il est parfois utile, dans nos batteries de voiture, par exemple. Il n’en reste pas moins que c’est un poison pour beaucoup de formes de vie (les humains, les canards…) et qu’il faut éviter de le disséminer, surtout dans l’eau (Avignon tire une partie de son eau potable de la nappe de Durance au seuil de Callet en aval).
      Quant à tirer à l’acier, le ball-trap est un sport (!) et même un sport olympique* (!!), et le règlement de ce sport impose de tirer au plomb. La grenaille d’acier est moins dense (8 contre 12) et sera forcément moins précise. Est-ce que nous serions satisfaits s’ils tiraient à l’acier? Je pense que nous serions nombreux à avoir des doutes sur le fait qu’ils tirent effectivement à l’acier : ce club semble avoir une certaine habitude d’ignorer les règlements (leurs constructions sur le domaine de l’état…). Donc je ne pense pas qu’un tel deal nous satisferait.
      Si Cabannes veut garder son ball-trap, pourquoi ne pas construire une grande halle bien close (pour bien récupérer tous les plombs) et bien isolée (pour le bruit)? La nature et les riverains s’en porteront mieux.

      *L’olympisme gagnerait sans doute à virer ces derniers restes de sports encore trop liés à la guerre et aux temps où la plupart des compétiteurs étaient des militaires qui montaient sur le podium en uniforme, mais c’est un autre sujet…

  5. « Rien ne se perd , rien ne se créé , tout se transforme » (Lavoisier)

    Le plomb disséminé par les cartouches repart à son état initial : dans la nature !

    Ce qui est grave est de saturer les sols stagnants avec le plomb ; dans le cas de la Durance , les crues fréquentes évacuent le plomb en aval , il n’y a donc pas de pollution fixe .

    Ceci étant dit , pourquoi ne pas tirer à la grenaille d’acier ?

    cordialement

  6. Quand on pense à toutes les générations qui ont bu de l’eau ayant circulé dans des canalisation en plomb ! effrayant !

  7. bonjour la pollution de l’air ça rapporte -la pollution alimentaire ça rapporte encore beaucoup plus mais tout ça on le sait et on sait très bien aussi à qui cela rapporte le plus et si on peut se débarrasser des armes a feu c’est encore mieux c’est une pollution aussi mais cérébrale


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :