Les zostères de l’anse de St Chamas ont survécu à la malaïgue

Suite de notre tournée printanière des herbiers de zostères de la partie ouest de l’étang (on laisse l’est de l’étang, plus loin de nos bases, au GIPREB) avec l’herbier du sud-est de l’anse de St-Chamas.

Nous étions un peu inquiets de l’état de cet herbier, car l’anse de Saint-Chamas a été le lieu de phénomènes de malaïgue l’été dernier, comme le montre la photo aérienne ci-dessous, diffusée par le GIPREB. On voit clairement que toute la côte est de l’anse a été touchée par les « eaux blanches ».

image GIPREB malaïgue anse de Saint-Chamas

Les photos prises par drone ce mercredi 1er mai ne montrent pourtant aucune diminution de la surface de l’herbier. Il semble avoir bien résisté, même si on peut remarquer que si les taches existantes semblent avoir grandi, il n’y a guère de petites taches récentes. C’est peut-être un des effets de la malaïgue mais c’est difficile à dire.

Vous pouvez cliquer sur les images pour les voir en plus grand.

Bebop2_20190501112224+0200

Bebop2_20190501112308+0200

Bebop2_20190501112354+0200

Ceux qui veulent comparer avec la situation de mars 2018 peuvent le faire avec cette photo de Google Earth : les taches existantes ont grandi mais il n’y en a pas de nouvelles.

zostères anse de st chamas mars 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s