Pétition au préfet suite à l’état catastrophique de l’étang de Berre après l’été 2018

vague rejets EDF
Vague des rejets EDF lorsque la centrale est by-passée, cas qui a été constaté cet été alors que ce n’était pas arrivé depuis de nombreuses années. Nous cherchons à savoir si cette eau venait directement de la Durance (détournée depuis la retenue de Mallemort). Photo de Nadine Fiumara

L’été 2018 a calmé tout optimisme (notamment le nôtre) au sujet de l’amélioration écologique de l’étang de Berre. Pendant le rassemblement du 14 octobre près de la centrale EDF , une pétition que nous avions rapidement rédigée avait reçu plus de 700 signatures. Nous en avions pourtant annoncé une autre sur Internet, plus complète.

En fait de pétition sur Internet, nous vous en proposons 2 :

  • une première listant des mesures très concrètes. Elle est adressée au préfet des Bouches du Rhône (qui est également préfet de région), qui fait l’objet du présent article
  • une seconde plus générale, appelant à un débat public sur l’aménagement de la Durance (incluant son détournement dans l’étang de Berre), qui sera adressée au président de la République, M Macron. Cette seconde pétition fera l’objet d’un prochain article

La pétition à l’adresse du Préfet 

Elle a été placée sur Change.org.

bloc aller sur la petitionNous la reproduisons ci-dessous:

En vigueur depuis 2007, la limitation à 1,2 milliards de m³/an des rejets de la centrale de Saint-Chamas avait permis à l’étang de Berre de retrouver une vie aquatique importante et beaucoup plus équilibrée. Encouragés par les aménagements des communes riveraines, les habitants de la région avaient retrouvé les chemins des plages et rivages de l’étang et des richesses de ses eaux et de ses fonds qui revenaient.

Mais pendant l’été 2018 l’étang, convalescent, fragile, a subi deux agressions qui l’ont fait rechuter (mortalité massive de poissons, eaux colorées, putréfaction…) pendant 2 long mois:

  • une canicule exceptionnelle,
  • des rejets particulièrement chargés de la centrale de Saint-Chamas

Cette catastrophe écologique, économique et sociale a soulevé l’indignation des riverains et usagers de l’étang. L’indignation fut d’autant plus vive que les pouvoirs publics n’ont rien fait pour limiter les dégâts.

Les rejets boueux par EDF ont été d’autant moins acceptés qu’ils ont été faits pour permettre les travaux de consolidation de la digue d’une zone industrielle construite dans le lit de Durance en dépit de toute logique.

La « malaïgue » de cet été laisse des blessures dans l’étang et dans les consciences. Nous n’acceptons pas de dire qu’elle est due à la fatalité, et nous refusons qu’elle se reproduise dans les années à venir.

Monsieur le Préfet,
Pour limiter les effets sur l’étang de Berre des canicules à venir, nous vous demandons de mettre en œuvre les mesures concrètes suivantes :

  • Révision de l’arrêté d’exploitation de la centrale EDF de St-Chamas avec réduction immédiate des rejets d’eau à 300 millions de m³ annuels, par accentuation des rejets en Durance (éventuellement échelonnés depuis Serre-Ponçon) avec interdiction de rejet en cas de crise dystrophique sur l’étang de Berre,
  •  Mise en ligne (Internet public) de la courbe historique des débits rejetés par EDF sur au moins un an
  •  Mesure systématique des nitrates, phosphates et matières en suspension par un organisme indépendant pour chaque rejet EDF (fin du seul autocontrôle par EDF de la qualité de ses rejets)
  •  Ramassage des ulves échouées sur tout le littoral de l’étang, pas seulement sur les plages et pompage des accumulations d’ulves au fond (les repérer par sonar ou autre) en début d’été
  •  Mise en place d’expériences d’aération des eaux dans les zones les plus sensibles à la malaïgue : anse de St Chamas et étang de Vaïne.
  •  Autorisation générale de la transplantation de zostères marines depuis l’herbier de l’anse de Carteau par graines ou épaves (rhizomes arrachés naturellement et trouvés dérivant)

Nous vous demandons de mettre en œuvre les mesures de démocratie locale suivantes :

  • Renouvellement des représentants associatifs du comité de l’Étang de Berre et du comité de la rivière Durance, pour y intégrer les associations les plus actives régionalement,
  •  Publication sur Internet des comptes rendus et des vidéos des réunions de ces comités, et que ces réunions soient au moins bisannuelles

bloc aller sur la petition

 

 

 

Un commentaire

  1. Bonjour
    Voila une bonne décision , dommage qu »elle n’ait été pas prise avant et qu’il faille attendre que
    l’inévitable arrive pour réagir , mais vaut mieux tard que jamais .
    Je vous souhaite bonne continuation
    AFFRE Jean Claude

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s