Publié par : pascal bazile | 1 avril 2017

Serge Andréoni démissionne du GIPREB (Canular)

Rajout du 2 avril: cet article est évidemment un canular. Nous pensions avoir été très (trop) gros, mais certains s’y sont néanmoins laissés prendre. Ils en riront… plus tard! La photo est tirée du site Maritima.info (ici)

Ce matin à la mairie de Berre L’Étang, M Andréoni, président du GIPREB (Syndicat Mixte de « Gestion Intégrée, Prospective et Restauration de l’Étang de Berre ») a donné une conférence de presse où il a annoncé entre autres sa démission de la présidence de cet organisme.

M Andréoni (image d’archive)

Nous reproduisons ci-dessous les extraits qui nous intéressent et renvoyons nos lecteurs aux médias classiques pour y trouver l’intégralité de la conférence.

  • « J’ai décidé de démissionner de la présidence du GIPREB »
  • « Depuis sa fondation en 2000 comme GIP ou sa transformation en 2012 comme syndicat mixte, cet organisme n’a pas été efficace. Sa révision à l’occasion de la création de la métropole Aix-Marseille Provence sera une bonne chose. Il serait sage d’en revoir totalement la structure et la gouvernance. Je laisse le soin à mon successeur, qui n’est pas désigné, le soin de préparer cet après-GIPREB. »
  • « Nous devons bien reconnaître que l’avancée essentielle pour notre étang a été acquise grâce à la condamnation de la France par la Cour de Justice Européenne, procédure initiée par la regrettée Coordination des Pêcheurs, organisme que nous avions eu le tort de ne pas intégrer au GIPREB à sa création. Leur solution de réduction des rejets a été imposée en 2005 contre notre volonté, mais après beaucoup d’observateurs, nos scientifiques doivent aujourd’hui admettre que l’amélioration écologique de notre étang est réelle: les fameuses zostères reviennent vite tout autour de l’étang et il est bien possible que l’amélioration se propage au centre de l’étang dans les années à venir. A trop tarder à reconnaître cette amélioration, même notre expertise scientifique a fini par être questionnée. »
  • « La solution que nous préconisions alors, la dérivation totale des rejets EDF jusqu’au Rhône, en plus d’être excessivement coûteuse, n’était pas nécessaire. Ce projet, que peu au sein même du GIPREB osaient encore défendre ou même citer officiellement, doit être clairement abandonné. »
  • « Dans le même esprit j’en ai peur, la lettre que nous avons envoyée il y a quelques jours à Mme la ministre Ségolène Royal, et qui a pour objet de demander l’augmentation à 10m³/s le débit à pomper à travers le bouchon du Rove, risque de repousser aux Calendes Grecques un chantier qui mériterait de démarrer maintenant avec le budget disponible. A être excessif, le GIPREB n’a jamais mené de chantier et nous aurons eu ce défaut jusqu’au bout.»
  • « Nous devons reconnaître que l’association L’Étang Nouveau avait globalement raison dans son combat contre nous et continue de faire un excellent travail. Elle est également beaucoup plus active que les associations que nous avons intégrées au GIPREB. Sans doute nos collègues du SMAVD seraient-ils inspirés de davantage les écouter et de mener l’étude de transformation de la chaîne hydroélectrique de Durance en chaîne à Pompage-Turbinage qu’ils demandent avec une constance qui force le respect. »
  • «Je dois finir en exprimant mon admiration à M Guy Imbert, mon vieil opposant. Son projet de centre de réinsertion de dauphins dans le canal du Rove mérite un soutien officiel de la structure métropolitaine qui nous succédera. Ce fut une erreur de plus du GIPREB de mépriser ce projet.»
Publicités

Responses

  1. Bravo !!!!!!.

  2. Que de vérités en ce 1er avril pluvieux et plus vieux.
    En quelques phrases bien ciselées, nous avons un résumé de toute la problématique et en filigrane des solutions, de NOTRE (pas celui des bâtisseurs) Etang de Berre.
    Si cela pouvait donner des idées à certain(s)!!!
    Ne dit-on pas « faute avouée, faute à moitié pardonnée ».
    A défaut de poissons nous avons les dauphins.

  3. Voilà qui va conforter « L’Étang nouveau » dans les actions menées depuis longtemps et à l’encontre du GIPREB !

  4. Un poisson d’Avril dans l’Étang de Berre ?
    Bravo Pascal, c’est une façon habile de dire ce qu’on pense avec humour…

  5. poisson d’avril !?

  6. Monsieur Pascal BAZILE,

    Il est gros, très GROS, le poisson…! d’avril !!!!
    Plus GROS que la sardine qui a bouché le port de Marseille….!!!
    De surcroît il a goût « à mazout »….! comme nous, riverains de l’Etang le disions à l’époque….!!!
    Normal, le GIPREB n’existait pas encore…!
    Il n’avait pas encore apporté ses multiples remèdes… qui depuis peuvent nous laisser espérer raisonnablement aux prémices de la réhabilitation de l’Etang….!
    Mais il la faudra cette dérivation dite « siphon »….que tu le veuilles ou non….

    Ne rêve pas Monsieur Pascal BAZILE… le GIPREB se porte très bien, ainsi que son Président et tous ses membres…. Mais pas sûr que son Président apprécie vraiment ton « humour »…!

    Ne rêve pas Monsieur Pascal BAZILE… Eminent et endémique adversaire du GIPREB….

    Associativement,

    Bernard NICCOLINI
    06 24 15 96 81

  7. J’y ai cru les premières lignes ! Continuons le combat .


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :