Publié par : pascal bazile | 21 mai 2016

Vitrolles – les zostères ont conquis les plages

Le retour des zostères dans l’étang de Berre est un feuilleton qui peut lasser nos lecteurs les plus profanes. Ce type d’article est davantage écrit pour une certaine « histoire » écologique de l’étang de Berre, et pour les chercheurs.

Les zostères sont en effet des plantes qui font l’objet de nombreux travaux de recherche actuellement (par ex celui-ci), et sont très suivies en France (Golfe du Morbihan, étang de Thau…)  et dans le Monde . Les zostères sont en régression dans beaucoup d’endroits (par ex, dans le bassin d’Arcachon) ce qui rend leur retour dans l’étang de Berre particulièrement intéressant.

Les mois d’avril et de mai sont les mois où nous devons traquer ces plantes, car l’eau est claire, ce qui ne durera pas, notamment au nord de l’étang.

La plage des Marettes à Vitrolles

C’est à notre connaissance la première plage à avoir été aménagée en 2008. Sa fréquentation n’a cessé de grimper. En ce beau jour de mai, il y avait une compétition de sauvetage en mer, mais une bonne centaine de personnes la fréquentaient en dehors de cette compétition.

Cette fréquentation et le piétinement des fonds par les baigneurs nous avaient fait craindre que les fonds en face de la plage ne soient jamais colonisés. Crainte non fondée: les zostères ont poussé, par petits îlots entre 1,5 et 2 m de profondeur, d’un bout à l’autre de la plage.

DSCN0725

Un herbier quasi continu sur 1,5 km de côte (et bientôt plus?)

Sur le littoral de Vitrolles, que nous avons parcouru ce jour depuis le nord de la plage « Marina plage » jusqu’aux falaises juste au nord des marais du Lion, on peut désormais parler d’un herbier quasi continu.

Il ne pousse pourtant pas toujours à la même profondeur:

  • depuis le nord de Marina plage jusqu’au nord de la plage des Marettes, les zostères se trouvent entre 0,5m et 1,5m
  • en face de la plage, entre 1,5m et 2,0m
  • au sud de la plage, entre 1,5m et 3,0m (le plus profond que nous ayons jamais observé dans Berre à ce jour)
  • dans l’anse juste au nord des falaises, nous n’avons pas plongé, mais elles semblent aller de 0,5m jusque 2,0m
  • en face des falaises, les fonds rocheux sont moins favorables, mais l’an dernier nous avions repéré que les moindres failles avec quelques sédiments étaient colonisées, et cela jusqu’à 2,0m de profondeur. Au jugé depuis le haut de la falaise, en ce jour sans vent et de grande clarté de l’eau, la situation n’a pas changé

Au sud des falaises, nous n’avons pas plongé et n’avons donné que de brefs coups d’œil, mais des taches sombres et rondes nous ont suggéré que des zostères ont poussé en face des marais du Lion et jusqu’à la piste de l’aéroport de Marignane.

Au nord de Marina plage, il y en a peut-être encore, mais nous n’avons pas pu chercher.
Il ne semble pas encore y en avoir à la plage de Rognac (mais le vent qui s’était levé nous a empêchés de bien voir).

DSCN0688 nord marina plage

Au nord de « Marina plage », les taches sombres sont des zostères…

DSCN0676

juste au nord de la plage des Marettes

vue aerienne aeroport-marina resseree annotée

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :