Publié par : pascal bazile | 30 avril 2016

Transformer la chaîne hydroélectrique de Durance en chaîne à pompage-turbinage

Comme écrit à l’article précédent, transformer la chaîne hydroélectrique de Durance en chaîne à pompage-turbinage est un projet ancien de l’association. Il résiste au temps et aux questionnements internes (ou issus de rencontres) mais peine à convaincre l’administration ou les élus (exercice toujours délicat).

Les lecteurs souhaitant jeter notre importante littérature sur le sujet peuvent (pour le moins):

Mais du fait de l’article précédent, et qu’un SAGE (Schéma d’Aménagement et de gestion des Eaux) de la Durance soit actuellement en écriture, il a semblé utile de faire enfin un article un peu résumé sur le sujet.

La structure en escalier de l’aménagement hydroélectrique de la Durance

Pour bien comprendre notre proposition il faut avoir en tête la structure de cet aménagement:

Escalier

La structure en escalier est constituée de centrales hydroélectriques entre lesquelles se trouvent des biefs horizontaux et quelques bassins plus larges.

On y trouve 2 bassins « amont » de grande capacité

  • le lac de retenue de Serre-Ponçon (1,2 milliards de m3)
  • le lac de retenue de Sainte-Croix (0,7 milliards de m3)

et en bas, les principaux usages et exutoires sont

  • le canal de Marseille (pris sur le bief amont de la centrale de St Esteve Janson) pour 400 millions de m3/an (10 m3/s)
  • les canaux d’irrigation agricole (300 millions de m3 par an env)
  • l’étang de Berre (depuis 2005, pour un maximum de 1,2 milliards de m3/an)
  • la basse Durance pour tout ce qui ne peut plus être déversé dans l’étang (estimé à 2,4 milliards de m3/an en moyenne depuis 2005)

Avantages et inconvénients de l’aménagement actuel.

Nous ne négligeons pas les bons côtés de l’aménagement actuel (hors changement climatique)

  • eau pour l’agriculture, même dans les étés les plus secs (avec quelques problèmes contractuels certaines années…)
  • eau potable assurée (jusqu’ici, mais pour 2050?)
  • production électrique « verte » importante

mais notre association n’insistera jamais assez sur ses inconvénients:

  • rivière appauvrie, au débit ridicule entre Serre-Ponçon et Mallemort (puis plus important mais irrégulier ensuite  , schéma ci-dessous) passée en catégorie 2 (eau stagnante…) et incapable de recharger ses nappes.
  • mauvais transport des matériaux solides, ce qui participe au recul des plages de Camargue et du Languedoc
  • crues majeures plus dangereuses (rapport SOGREAH 510636 R8 de juin 2001)

durance_debits

Une centrale à pompage-turbinage complexe pour sauver la Durance

L’idée de transformer la chaîne vers un pompage-turbinage est de faire évoluer les débit moyens comme suit (image des débits actuels en haut, des débits souhaités en bas). Ce schéma est évidemment très grossier (ils sont tirés du diaporama cité en début d’article où le lecteur trouvera les annexes citées).

débits actuels:

débits annuels Durance actuels

débits souhaités:

débits annuels Durance souhaités

Avec ces nouveaux débits, on ne récupérerait pas la Durance « naturelle » ou « historique » (qui avait aussi ses défauts…) mais une rivière plus vivante, capable d’alimenter des nappes phréatiques, d’accueillir des poissons migrateurs (anguilles, aloses …) et de faire transiter des sédiments etc… et, d’un point de vue juridique, d’atteindre à terme de « bon état écologique » que toute masse d’eau doit atteindre selon la Directive Cadre sur l’Eau.

Les travaux à faire pour transformer la chaîne hydroélectrique en chaîne à pompage-turbinage (et permettre ainsi la modification des débits ci-dessus) sont essentiellement:

  • création d’un bassin aval, pris éventuellement sur l’étang de Berre lui-même (belles discussions en perspective!!!) la souplesse d’une central à pompage-turbinage étant d’autant plus grande que les bassins sont grands
  • transformation de toutes les centrales de la chaîne en centrales à pompage-turbinage (chantier pouvant se faire par étape, comme la construction historique de la chaîne) qui à terme devront toutes fonctionner au même rythme (beau défi technique…)
  • éventuellement aménagement des biefs (pente du fond?) mais il est possible que ce ne soit pas nécessaire.

Conclusion

Le but de ce projet est d’abord de sauver la Durance. S’il faut pour ça sacrifier une partie de l’étang de Berre nous l’accepterons, même après tout ce qu’on a fait pour lui (!).

C’est un projet très ambitieux et sans équivalent dans le monde, puisque ce serait une « chaîne de centrales à pompage-turbinage » devant toutes fonctionner ensemble au même rythme, à la descente comme à la remontée de l’eau (en gros, aux départs près…). Mais rien d’insurmontable techniquement. Dans notre « pseudo pré-étude technique » nous n’avons sans doute pas pensé à tout, mais nous pensons avoir pensé à l’essentiel (sans forcément l’écrire dans cet article très résumé).

C’est un projet potentiellement rentable! En tous cas il simplifierait grandement la gestion du stock d’eau par rapport à la situation actuelle, qui impose au gestionnaire de faire des paris sur la météo pour optimiser ses turbinages à partir d’un stock limité (et qui devrait être encore plus limité dans l’avenir si le réchauffement climatique s’accompagne d’une baisse de précipitations sur les Alpes du Sud comme certaines modélisations le laissent supposer…).

On parle clairement en milliards d’euros, mais c’est ce genre de projet qui est à la hauteur de l’enjeu: sauver la Durance. Si vous trouvez un projet concurrent ou comparable dans son ambition, notamment issu de l’administration, signalez-le nous, on n’en connaît pas!!

Publicités

Responses

  1. Une recherche ambitieuse et riche que celle que vous avez menée. Merci pour notre Durance!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :