Les doutes du GIPREB et la fin du provisoire?

Il fut un temps où les rapports ou les exposés du GIPREB étaient clairs et assez définitifs : la réduction et le lissage des rejets EDF de 2005 étaient des mesures clairement insuffisantes, et l’étang de Berre ne s’améliorerait vraiment que sur la base d’un détournement total des rejets EDF vers le Rhône ou la mer: la « dérivation ».

Le discours est aujourd’hui moins définitif. 2 textes nous le signalent:

  • le dernier éditorial de S Andréoni en introduction du dernier « Visions d’Étang »
  • la saisine par le GIPREB de son Conseil Scientifique sur la possibilité pour l’étang d’atteindre le bon état écologique, sur la base du fonctionnement actuel, avant 2027

L’éditorial du magazine du GIPREB « Visions d’Etang » n°7 (mars 2016)

Le magazine, avec son éditorial, est disponible en ligne sur ce lien.

L’éditorial de S Andréoni, président du GIPREB depuis sa création en 2000, est étonnant pour ceux qui connaissent le personnage: il n’y est nulle mention des projets de dérivation! La dérivation des rejets EDF était, rappelons-le, SON grand projet, un projet chiffré en milliard d’euros que nous combattions.

Certes il ne dit pas que ce projet est abandonné, mais il ne parle que du projet de pompage d’eau de mer à travers l’effondrement du Rove… en espérant seulement qu’il se fasse !! Ce projet à 8,5 millions d’euros avait pourtant trouvé son financement puisqu’il figure au contrat d’étang signé en mai 2013 (contrat qui ne contenait déjà plus la moindre étude sur la dérivation, même si on pouvait encore y lire en introduction « Le contrat d’étang doit donc être compris comme une étape, permettant la réalisation d’actions concrètes à moyen terme, insérée dans un processus plus long de réhabilitation de l’étang qui, pour certains acteurs ne sera possible qu’avec la dérivation »).

Le pompage d’eau au Rove avait été présenté comme la mesure phare du contrat d’étang (un phare très relatif : 8,5 M€ à comparer aux 65 M€ du salon nautique…). Mais aujourd’hui M Andréoni en est à « souhaiter » que ce chantier passe en phase opérationnelle. Ne serait-ce pas sûr? Sans doute que non…

Si on imagine que les preuves de l’amélioration de l’étang s’accumulent déjà, non seulement la dérivation des rejets EDF devient inutile, mais aussi le pompage d’eau de mer à travers le bouchon du tunnel du Rove.

C’est là que les scientifiques interviennent.

La récente saisine du conseil scientifique du GIPREB

Comme on peut le voir sur cette page du site du GIPREB, cette saisine comporte 3 questions:

  • Au regard de la trajectoire temporelle de l’écosystème observée depuis 10 ans, comment qualifier les améliorations des différents compartiments écologiques liées à la réduction globale des pressions sur le milieu ?
  • Quelle part des améliorations constatées peut-on attribuer aux nouvelles modalités de rejets de la centrale hydroélectrique ?
  • Au regard des évolutions de l’écosystème observées depuis 10 ans et de son temps de réponse, peut-on dire si dans une situation tendancielle les objectifs de la Directive Cadre sur l’Eau peuvent être atteints en 2027 ?

Poser la dernière question constitue à notre sens une révolution pour le GIPREB.

Soyons rigoureux : le GIPREB n’a jamais nié des améliorations: si on regarde par exemple les vidéos ou les actes du colloque Lagun’R de 2011, on y reconnaissait que la colonne d’eau (la qualité chimique de l’eau et son plancton) était devenue de bonne qualité après 2005. Mais pour le GIPREB, aucune amélioration ne semblait visible sur les points suivants:

  • la faune benthique (avec l’explication suggérée des anoxies régulières des fonds)
  • la faible diversité de macrophytes et notamment la quasi absence de zostères

Concernant les zostères, notre association a beaucoup fait pour faire évoluer le GIPREB, qui a officiellement reconnu une évolution dans son état écologique 2014 (le dernier en date).

Quant à la faune benthique et l’anoxie des fonds, nous avons moins d’informations. Le Visions d’Étang n°7 parle longuement des palourdes, point clairement positif. Une étude scientifique est en cours sur l’anoxie des fonds (étude PREDHYPO), mais nous savons que les crises d’hypoxie voire d’anoxie du centre de l’étang n’ont pas commencé avec les rejets EDF et avaient été détectées dès le début du XXème siècle, à une époque où l’étang était considéré comme en bon état…

Conclusion, enfin des perspectives pour la Durance?

Nous n’allons pas anticiper sur les conclusions du Conseil Scientifique du GIPREB. Nous verrons bien. Dans son avis sur le contrat d’étang (p5 à 10) ce Conseil Scientifique indiquait plusieurs fois que l’arrêt des rejets EDF (par la dérivation…) lui semblait indispensable. Mais nous aurions tendance à penser que la saisine de ce conseil est presque une auto-saisine et que certains membres ont pu constater des améliorations qui doivent être prises en compte et ont souhaité le faire savoir… Mais on nous reproche parfois de prendre nos rêves pour des réalités, alors attendons.

Néanmoins, si comme nous le pensons probable le Conseil Scientifique conclut que l’atteinte du bon état écologique par l’étang est « POSSIBLE » pour 2027 (avec toutes les précautions d’usage en terme de prévision) avec l’acceptation que la lagune « marine » des années 1925-1965 comme état de référence à retrouver n’est pas nécessaire pour atteindre un bon état écologique, ce serait paradoxalement une avancée… pour la Durance.

En effet, si nous pensons que l’étang de Berre s’améliore et sera peut-être en bon état écologique avant 2027, ce n’est pas du tout le cas de la Durance. Elle ne s’améliore pas, n’atteindra pas le bon état écologique avec son fonctionnement actuel et c’est pour cela qu’elle est désormais notre gros combat. Or, aucun chantier et même aucune étude ne sont lancés sur la Durance… sous prétexte que la situation sur l’étang de Berre (celle des rejets EDF) est considérée comme provisoire.

C’est bien sur ce caractère provisoire que le Conseil Scientifique du GIPREB doit réfléchir et s’exprimer. La Durance attend.

 

Publicités

2 commentaires

  1. Bonjour à tous, Salut Pascal, je transmet votre article pour la mise en place sur notre site des pêcheurs Libres en page actualité. de tout cœur avec vous. Fabrice Vidal Salutations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s