Publié par : pascal bazile | 14 mai 2015

Les amours de l’étang

Après le pensum que représentait l’article précédent, un article plus court et plus léger, mais peut-être devrions-nous l’interdire aux moins de 18 ans!!

Le printemps est en effet la saison où tout se réchauffe : l’eau… et les ardeurs, et cet article est consacré à ce sujet.

Cependant, comme pour de précédents articles à tendance naturaliste (celui sur les coquillages, par ex), nous rappelons que notre association n’est pas historiquement une association de naturalistes à la base et que nos connaissances sont parcellaires. Ce type d’article contient sans doute des erreurs et sera sujet à de nombreuses corrections, modifications et rajouts ultérieurs, en fonction de nos progrès et des commentaires qui nous serons faits.

Les amours pris sur le fait

Les 2 premières photos sont à la base de cet article : ce sont des crabes en phase d’accouplement. Le mâle plus grand maintient la femelle entre ses pattes arrières, il garde la possibilité de se déplacer en conservant, et en défendant, sa femelle. IMG_5207 IMG_5195Le spectacle était presque tendre, et rien n’empêche personne d’y voir de la tendresse. Néanmoins ces crabes sont sans doute des Carcinus maenas, et ce lien vous enverra sur l’article Wikipedia qui décrit la processus de reproduction, mais on perd un peu en poésie. La photo a été prise le 9 mai dans le canal de Caronte autour d’un pilier garni de moules où 6 ou 7 couples se trouvaient sur quelques m2, ainsi que des mâles restés seuls…

La photo suivante n’a pas été prise dans l’étang de Berre, mais dans celui de Thau, le 8 mai 2014. Il semble donc bien que le début mai soit une période « chaude ». Ce sont des aplysies ou « lièvres de mer ». Elle a été prise par Sophie Fallourd avec qui j’avais plongé (voir notre article sur l’étang de Thau). J’ai pris la même photo, mais la mienne est floue… Reproduction aplysieSans vouloir donner d’idées coquines à nos lecteurs, nous ne résistons pas à recopier ci-après le passage de l’article Wikipedia consacré à cet animal et qui traite de son mode d’accouplement : « L’animal est hermaphrodite ; lors des accouplements croisés de 2 individus, chacun d’eux emploie successivement l’un ou l’autre de ses sexes. Quand d’autres aplysies voient un accouplement, elles s’y joignent, ce qui conduit à des accouplements collectifs pouvant rassembler un grand nombre d’individus. Dans ce cas, les animaux peuvent mobiliser en même temps leurs organes mâles et femelles. »

Outre la beauté de la photo ci-dessus, les aplysies étant fréquentes dans les herbiers de zostères de lagunes, l’extension (lente mais réelle) des herbiers dans l’étang de Berre fera peut-être à terme revenir cette espèce. On l’attend.

Le résultats des amours

Si on ne peut assister souvent à des scènes d’accouplement (nous publierons toutes les photos que nos lecteurs-plongeurs-photographes voudront bien nous envoyer!!), il est plus facile d’en voir le résultat: les pontes.

La photo suivante a été prise à Monteau (Istres) fin juin 2012. Elle représente une accumulation de pontes d’annélides (vers polychètes, sans doute des Nereis (ou Neanthes) succinea, puisque ce sont de loin les plus fréquents selon le GIPREB), l’article le plus détaillé sur ce ver a été trouvé ici, mais c’est en anglais. Il sera noté que ces vers sont sexués et qu’il semble que les 2 sexes meurent peu après la reproduction, qui semble liée à la lune, mais également à des épisodes de fort réchauffement des eaux. 010 réduiteEn dehors de leur reproduction souterraine (pas de photo cochonne en perspective..) ces vers nous sont chers pour leur rôle dans la bioturbation2, la nitrification/dénitrification2 et l’oxygénation des sédiments, comme nous l’avons évoqué dans notre précédent article.

Un autre type de ponte peut occasionnellement être observé dans l’étang : les pontes de nudibranches (ou « limaces de mer », des gastéropodes cousins des aplysies) rose des moules 4 La (mauvaise) photo ci-dessus avait fait l’objet d’un des premiers articles de ce blog, à une époque où nos connaissances en biologie étaient encore plus réduites et où nous ne connaissions pas le site Doris et son forum « photo mystère ». Nous n’avons nous-mêmes jamais observé (et encore moins photographié) de nudibranches dans l’étang, mais Robert Giraud du club de plongée de Marignane nous en avait présenté des photos en marge d’une AG.

La photo suivante a été prise récemment. Il s’agit d’un gros plan sur des zostères (celles plantées à St Chamas par le GIPREB en 2009) et sur lesquelles on peut voir de petites excroissances. Il s’agit de ponte de gastéropodes (peut-être des nasses réticulées, puisqu’elle semblent majoritaires dans l’étang et que les photos du lien semblent assez proches) epiphytes zostèresL’avant-dernière photo est un peu plus trash… C’est une bouteille de bière recouverte de pontes inconnues (mais supposées de gastéropodes) qui ressemblent à des petits boudins de mousse jaunâtre). Il y avait des ces pontes un peu partout autour (pas loin des crabes des 2 premières photos du présent article). IMG_5199IMG_5200La proportion de ponte sur la bouteille, supérieure à celle qu’elle était autour (dernière photo) nous a fait imaginer que l’abus de bière avait pu être à l’origine d’une activité sexuelle plus importante!!! Que le binge drinking sévisse chez les adolescents (?) gastéropodes (?) de l’étang comme il peut l’être chez nos adolescents à nous nous désole ABSOLUMENT, l’amour c’est AUTRE CHOSE.

Euh, toutefois, si ça peut augmenter la natalité dans l’étang, on s’en réjouira qd même, mais quelle image ça donne!!!

Publicités

Responses

  1. Comme toujours cet article est très intéressant et en plus torride !
    Chantal


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :