Réunion « pour une Durance plus sûre et plus vivante » à Mallemort le 17 octobre 2014

La Société de Chasse de Noves, l’Association Mérindol Environnement et L’Etang Nouveau, lancent une

Invitation

à l’attention des agriculteurs, chasseurs, pêcheurs, promeneurs, usagers occasionnels du lit de la Durance dans le cadre professionnel ou de leurs loisirs, et à l’attention de leurs syndicats, associations et sociétés.

Pour une Durance plus sûre et plus vivante

Comme vous le savez, le lit de la Durance subit régulièrement des variations importantes et brutales du débit d’eau.

L’incident survenu à début 2014 (voir plus loin) démontre que des mesures doivent être prises pour sécuriser le lit de la rivière et sauvegarder la faune et la flore en cas de variation rapide du débit.

Nos associations font des propositions dans ce sens. Pour définir leur formulation définitive tenant compte de vos remarques de suggestions, nous vous invitons à une réunion

Vendredi 17 octobre 2014 à 17h30

Espace Dany, à Mallemort (13)

Les propositions adoptées seront cosignées par les associations qui les soutiendront et elles seront présentées à M le Préfet de la Région Provence Alpes Côte d’Azur et pour copie à M le Directeur de la production hydroélectrique EDF Durance et à M le président du SMAVD.


 

Noves, janvier 2014. Une mésaventure qui aurait pu très mal tourner, et qui ne doit plus se reproduire

Le 05 janvier 2014, deux chasseurs de Noves (13) ont été surpris par une montée brutale de la Durance qui les a isolés sur une île. Cette montée était due à un lâcher, par EDF, pour des raisons techniques, au niveau de Sainte-Tulle (04). Pour sauver 2 personnes il a fallu faire appel des moyens considérables et très chers, y compris un hélicoptère… La même mésaventure peut arriver à n’importe quel usager du lit ou des rives de la Durance : agriculteur, chasseur, pêcheur, promeneur, baigneur…

Et la mésaventure peut tourner à la tragédie : ceux qui seraient surpris par une montée brutale des eaux peuvent être emportés par le courant et se noyer. C’est ce qui est arrivé sur le Drac le 5 décembre 1995. Dans les circonstances de ce 5 janvier 2014, des enfants auraient ils mesuré le danger et gardé leur sang-froid, comme le firent les chasseurs?

L’incident de Noves met à l’ordre du jour le problème de la sécurité des usagers du lit et des rivages de la Durance. Il ne saurait être question, pour régler le problème, d’interdire l’accès des rives de la Durance, car cet accès est légitime, y compris pour la pratique des loisirs dans le lit de cette rivière domaniale.

En outre, si la question des effets destructeurs des lâchers sur la faune et la flore n’a même pas été posé lors de l’incident de Noves, un interdit d’accès pour les humains ne changerait rien à ces effets. C’est le moment de poser aussi le problème incontournable de la vie aquatique et terrestre dans cette rivière régulièrement privée et soumise à des variations brutales de débit par lâchers techniques, rupture d’ouvrages hydrauliques ou restitutions volontaires à partir de Mallemort. Il faut préserver cette vie précieuse!!

***

Nos associations présentent ci-dessous des mesures simples et peu coûteuses, à l’attention de monsieur le préfet de région, pour la sécurité des usagers du lit et des rives de la Durance, ainsi que pour la sauvegarde et la restauration partielle des potentiels duranciens de vie aquatique et terrestres. Nos associations rappellent les règles de gestion prévues par la loi de cette rivière et d’autres textes. Elles en demandent le respect.

Vous pouvez vous associer à cette initiative.

***

I – Pose d’alarmes déclenchées en cas de variation du débit.

Les panneaux posés par EDF sur les abords de la rivière mettent en garde contre les dangers des lâchers. Ils sont plus qu’insuffisants pour assurer la sécurité des usagers éventuels du lit et des rivages. Il y avait de tels panneaux au bord du DRAC… Une mesure simple, évidente, s’impose.

Pose d’alarmes sonores et visuelles, depuis Serre-Ponçon, déclenchées sur le secteur concerné, en cas de lâcher, rupture d’ouvrage hydraulique ou restitution volontaire à Mallemort.

II – Variation graduelle du débit avec l’utilisation du volume tampon et avec l’étalement du débit sur toute la largeur du lit mineur

Au-delà des risques encourus par les personnes, toute augmentation brutale du débit de la rivière perturbe gravement les écosystèmes aquatiques et terrestres duranciens. Une alarme sonore n’y change rien.

Or la compatibilité de l’hydroélectricité et la biodiversité est une obligation inscrite dans le Grenelle de l’Environnement, dans la Directive Cadre sur l’Eau, dans la Directive Cadre sur les Énergies Renouvelables et dans la loi Rivière. Des mesures s’imposent donc pour sauvegarder et restaurer partiellement ces écosystèmes, ces potentiels de vie, qui nous sont précieux.

II-a- Pour la Durance en aval de Mallemort

En cas de lâcher, rupture d’ouvrage ou restitution volontaire, pluies torrentielles, la variation graduelle du débit et l’étalement de l’eau sur toute la largeur du lit de la rivière peuvent être obtenus comme suit.

Création de volume-tampon.

1-maintien du niveau du barrage de Mallemort 1m sous son niveau maximum ;

2-abaissement du niveau du bief Mallemort-Salon du canal usinier, à 1m sous son niveau normal, en fin de turbinage.

Variation graduelle du débit.

1-Utilisation de toutes les vannes du barrage de Mallemort pour relâcher progressivement l’eau retenue ;

2-Construction d’un seuil d’étalement à l’aval immédiat du déversoir de Mallemort, si les restitutions volontaires depuis le canal usinier ne peuvent pas être faites via le barrage.

II-b-Variation graduelle du débit et étalement sur toute la largeur du lit, pour la Durance entre Serre-Ponçon et Mallemort.

Un seuil d’étalement construit en 1960, parfaitement efficace, existe à l’aval immédiat de la centrale de Jouques. Il est sans doute possible de trouver des possibilités de volume-tampon en amont de Mallemort. Par exemple le bassin de Cadarache. Ou la retenue de Saint-Auban – L’Escale. Ou le barrage de Salignac…

NB. Grâce à la variation graduelle du débit et à l’étalement de l’eau sur toute la largeur du lit, la montée de l’eau est moins rapide ; le niveau maximal atteint par l’eau et la vitesse du courant sont diminués. En plus de leur intérêt pour la vie terrestre et aquatique, moins brutalisée, ces mesures ont un effet positif évident pour la sécurité des personnes.

III – Respect de la loi rivière et autres textes législatifs

La gestion responsable des apports massifs d’eau dans le lit de la Durance est imposée par le Grenelle de l’Environnement et par les Directives Cadres sur l’Eau et sur les Énergies Renouvelables. Elle peut, et doit être complétée, par le simple respect de la loi rivière sur tout son cours, depuis Serre-Ponçon, jusqu’au confluent avec le Rhône.

  • Augmentation du débit réservé à la rivière : 1/20 du module, partout ou le 1/20 dépasse le débit réservé actuel. Exemple : à Villelaure le débit réservé est de 4 m³/s ; il doit atteindre 9.
  • Pose d’échelles ou ascenseurs à poissons, sur chaque retenue.

Quand le débit réservé augmente, la variation du débit par apport supplémentaire diminue d’autant. Et la vie aquatique est favorisée.

La continuité écologique de la rivière est alors rétablie. Le rechargement des nappes phréatiques est amorcé, et c’est heureux, car leur état actuel est très préoccupant.


Contacts:

Société de chasse de Noves :  mairie, 13550 Noves,
Joseph Ferreti (président), 04 90 94 23 09 joferretti@laposte.net

L’Etang Nouveau : Avenue Adam de Craponne, 13250 Saint-Chamas,
Pierre Raynaud (administrateur) 06 15 56 55 57 raynaudalleins@gmail.com

Association Mérindol Environnement
Jean-Louis Millet (président) 04 90 72 83 89 jetlisa@gmail.com

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s