Publié par : pascal bazile | 17 septembre 2013

L’herbier de Ruppia du Ranquet

Rajout de sept 2014 : l’herbier objet de cet article n’a pas été revu en 2014. L’herbier de zostères mitoyen s’est étendu à cette place.

 

Nous vous avions déjà parlé des zostères du Ranquet. A coté de ces zostères pousse une autre plante phanérogame (= plante à fleur) aquatique, dont la présence, si elle se multiplie autour de l’étang, serait un signe de plus de l’amélioration de l’état écologique de l’étang de Berre : la Ruppia.

Pour être plus précis, il s’agit soit de Ruppia cirrhosa (qui aime l’eau plutôt saumâtre) ou de Ruppia maritima (qui aime l’eau plus douce). Nous ne pourrons dire de quelle sorte il s’agit qu’en regardant les fleurs… en juin prochain (2014). Ruppia cirrhosa semble la plus vraisemblable mais nous vérifierons.

Dans son historique, le GIPREB indiquait que dans sa période la plus « marine », c’est à dire entre 1920 et 1965, l’Etang de Berre était largement colonisé par la Ruppia (« les herbiers de Ruppia se sont largement développés et occupent la plus grande partie des fonds de l’étang »). Et dans son Etat écologique de l’Etang de 2012, le même GIPREB se désolait de n’avoir que 3 stations de zostères (pointe de Berre, embouchure de l’Arc et Vaine) et … 1 seul de Ruppia (où?).

Nous ne pensons pas que la station de Ruppia connue du GIPREB soit le Ranquet. Voici donc une 2nde station. A rapprocher des 3 stations de zostères que le GIPREB ne semblait pas connaître (St Chamas/Centrale EDF, St Chamas/anse et Istres/Ranquet)…

Son emplacement au Ranquet et celles des zostères à coté sont globalement les suivantes:

vue aérienne annotée

Le plus grand des herbiers de zostères fait environ 5 m de diamètre, les 2 autres ainsi que l’herbier de Ruppia font 2m de diamètre.

Ces herbiers paraissent en excellente forme, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous (prise il y a 15 jours). Nota: les algues mortes (cladophores, essentiellement)  qui encombraient à ce moment l’herbier ne sont pas un problème: revus il y a quelques jours (mais sans appareil photo) les herbiers étaient propres…

015

Advertisements

Responses

  1. Bonsoir Pascal. Merci pour l’article.
    Les Salins du Lion sont aussi remplis de Ruppia cette année, En début d’été, les herbiers étaient très beaux et sur de grandes surfaces, avec de nombreux mulets dedans.
    François.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :