Publié par : aldobruno | 2 janvier 2013

Les «Rencontres pour l’Agroécologie 2013» sur l’eau (avec Riccardo Petrella)

Rajout tardif : article du site Wiki2D de la Provence sur notre manifestation

Depuis 2011 notre association coorganise avec le domaine viticole (bio) de Sulauze à Istres/Miramas les « rencontres pour l’Agroécologie » qui se déroulent au domaine le dernier week-end de janvier.

Rencontres_pour_l'agroécologie_2013

Pour une association comme la nôtre, travailler avec une entreprise commerciale n’allait pas de soi mais un équilibre qui satisfait les 2 parties a dès le départ été trouvé en ce sens que le samedi (et désormais le vendredi) est axé sur la réflexion et les associations. Le dimanche, c’est le commerce local et biologique, et le désormais fameux salon des vins, le plus souvent naturels, que nous sommes nombreux à apprécier, même parmi les plus « écolo-intégristes » d’entre nous.

L’organisation évolue aussi puisqu’après avoir réglé en 2012 le problème du chauffage de la grande salle, nous pensons avoir trouvé une solution cette année aux problèmes d’accueil, de la dispersion des stands et de la sono : l’accueil et les stands qui ne pourront être placés dans la grande salle se retrouveront sous un chapiteau placé devant l’entrée de celle-ci, et les débats seront diffusés dans ce chapiteau, ce qui permettra aux responsables des stands de les suivre.

Cette année, le thème de la manifestation est : l’eau.

« L’eau » est en lien direct avec l’agroécologie !

En effet, les nombreuses techniques de l’agroécologie permettent la restauration des équilibres naturels, que l’agro-industrie a fait disparaitre en moins d’un siècle ! Parmi ces équilibres, le retour à plus de résistance aux extrêmes climatiques et donc à la sécheresse (grâce à une meilleure alimentation hydrique du sol en profondeur), permet une moindre consommation d’eau !

De plus, les excédents d’azote, venant des engrais chimiques fabriqués à partir de gaz, qui s’infiltrent dans les rivières et les lacs (comme la Durance et l’Etang de Berre) ne sont plus produits. La destruction des écosystèmes par cette pollution prend fin.

Notre région est connue pour sa sècheresse (peu de précipitation et un Mistral qui dessèche encore plus qu’il ne refroidit) et l’eau y est un enjeu historique. L’irrigation de la Basse Provence à partir la Durance que Craponne a largement initié a certes transformé le biotope (une partie de la Crau sèche est devenue humide…) mais sauf à sacraliser la nature, on doit reconnaître beaucoup de qualités à cette réalisation, et parler à ce sujet de développement durable (400 ans de retour d’expérience quand même…). Samedi 26 janvier dès 15h00, l’historienne Marylène Bonfillon et son mari Vincent, président de l’Œuvre Générale de Craponne, nous conteront cette aventure.

L’aménagement actuel de la Durance, qui représente 75% de l’eau de PACA, est depuis longtemps un sujet majeur au sein de notre association :

  • Ses rejets d’eau massifs dans l’étang de Berre, jusqu’en 2005 ont été à la base de la création de l’Etang Nouveau en 1988. La limitation de 2005, pour satisfaisant qu’elle semble aujourd’hui, reste au GIPREB comme au sein de notre association un sujet d’observations et de débats.
  • Les projets de dérivation de ces rejets, à travers la Crau jusqu’au Rhône, avaient été à la base de la création en 2003 du Collectif Adam de Craponne, qui inclut des structures « agricoles » telles que le Comité du Foin de Crau ou la Confédération Paysanne 13. Des destructions prévisibles sur le biotope fragile de la Crau et sur l’agriculture associée à ce biotope étaient en effet liées à ce projet. La plupart des structures du Collectif Adam de Craponne participent aux « rencontres pour l’agroécologie».
    L’absence de toute référence ou d’une quelconque étude liée aux projets de dérivation dans le Contrat d’Etang de Berre, récemment approuvé, signe, nous l’espérons, l’abandon de ce projet (voir ici), mais nous resterons longtemps vigilants !
  • L’eau en 2050 est une préoccupation nationale. L’Etat multiplie les études sur différentes rivières, dont l’étude R2D2 sur la Durance, sur laquelle nous avons fait plus que des remarques (voir article ici)
  • L’eau en général est une préoccupation montante de nos adhérents, notamment dans les contrats passés entre municipalités et sociétés privées.
  • La répartition de l’eau de la Durance comme eau d’irrigation dépend d’association d’arrosants qui ne récoltent plus autant d’argent qu’avant pour entretenir les réseaux. L’urbanisation a largement gagné sur d’anciennes zones agricoles irrigées mais les nouveaux habitants de ces zones rechignent parfois à payer leur redevance, bouchent les canaux, y déversent des rejets polluants, parfois par simple igorance. Les droits et devoirs liés aux canaux sont souvent mal connus des nouvelles populations et le caractère largement coutumier (non écrit) du droit lié aux canaux n’aide pas à clarifier la situation.
  • L’agriculture (chimique) est une des premières sources de pollution de l’eau, même si le principe pollueur-payeur n’est pas appliqué aux agriculteurs. Et cette pollution se retrouve logiquement dans la Durance ou dans l’Etang de Berre, comme les études d’application de la Directive Cadre sur l’Eau l’ont malheureusement montré (voir les vidéos ici, et surtout ), avec un dépassement apparent en Endosulfan, alors que l’Etang doit respecter la DCE avant 2021. Dans les techniques agricoles utilisées en agroécologie, les excédents d’azote, venant des engrais chimiques fabriqués à partir de gaz, qui s’infiltrent dans les rivières et les lacs (comme la Durance et l’Etang de Berre) ne sont plus. La destruction des écosystèmes par cette pollution prend fin.

Le choix de Riccardo Pétrella comme intervenant principal des « Rencontres » 2013 s’est logiquement fait sur sa réputation parmi nos adhérents ainsi que son intervention à l’Odyssée de Martigues 2012. M Petrella milite en effet pour

  • L’accès de base à l’eau (considérée comme bien public) pour tous et chacun
  • La gestion solidaire et soutenable de l’eau, impliquant un devoir de solidarité et de cohérence mondiale et locale, respectant les libertés et les droits des générations futures et de protection et de respect envers l’écosystème Terre.

Ce dernier point inclut évidemment des considérations pour l’agroécologie, puisqu’il parait plus logique d’éviter de polluer une eau que de l’assainir pour la rendre potable ou de dépolluer l’écosystème (sur fond publics)…

Nous invitons nos lecteurs à lire le détail des manifestations (image au début d’article), ou sur le site internet des Rencontres et nous serons heureux de vous accueillir du 25 au 27 janvier

Rencontre_pour_l'agroécologie_2013_001

Publicités

Responses

  1. Nous préparons en Tunisie une rencontre sur l’eau au mois de mars prochain. Est-il possible de nous comminiquer les textes et les documents de votre rencontre
    Merci d’avance et bonne année 2013

  2. Il n’y a en général pas de textes ni de documents à nos rencontres. Nous avons essayé l’an dernier de filmer, mais c’est difficile techniquement, nous réessaierons cette année.
    Si les vidéos sont regardables cette année, nous vous en enverrons 1 DVD volontiers.
    Mais le plus simple est de nous dire quels thèmes vous intéressent le plus et nous essaierons de vous mettre en relation avec les intervenants les plus pertinents.
    N’hésitez pas à nous écrire par courriel (cliquer sur mon gravatar pour mon adresse)

    • salut Merci pour la réponse
      Nous nous intéressons sur l’agroécologie et sa relalation avec l’eau car vous savez très bien que l’agriculture chimique veut dire aussi plus de consommation d’eau.
      Nous sommes en train de créer un groupe intéressé& par l’agroécologie en Tunisie et nous comptons sur votre aide.
      Amicalement


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :