Publié par : pascal bazile | 13 juillet 2011

La Durance en eau jusqu’à Sisteron pendant tout l’été 2011!! (en kayak au dessus des peupliers)

Compte-rendu de notre sortie kayak en Durance entre le 9 et le 12 juillet 2011:

Nous n’osions pas y croire : EDF lâche en moyenne Durance un débit de 30 m3/s minimum, et cette situation qui dure depuis mai devrait durer jusqu’au 29 octobre. Voici les valeurs prévues au moment où j’écris (tirées du site EDF  : http://www.edf-prod-mediterranee-infodebits.fr/fr/index.php ) mais nous avions les mêmes.

Mercredi 13
Juillet 2011
Jeudi 14
Juillet 2011
Vendredi 15
Juillet 2011
Samedi 16
Juillet 2011
Espinasses 80 m3 / s 80 m3 / s 80 m3 / s 80 m3 / s
La Saulce 30 m3 / s 30 m3 / s 30 m3 / s 30 m3 / s
St-Lazare 0 m3 / s 0 m3 / s 0 m3 / s 0 m3 / s
L’Escale 0 m3 / s 0 m3 / s 0 m3 / s 0 m3 / s

Inutile de dire que nous avons limité notre sortie à l’amont de Sisteron (St Lazare)

Ces conditions sont exceptionnelles : le débit réservé (que EDF doit normalement lâcher dans la rivière) n’est que de 2,5 m3/s depuis l’achêvement du Lac de Serre-Ponçon en 1961. Cette valeur est scrupuleusement respectée par EDF qui souhaite turbiner au maximum. Donc depuis 50 ans un débit aussi élevé (et stable) n’a pas été rencontré en moyenne Durance sur une période aussi longue. Le contrat de rivière actuellement à l’oeuvre (2008/2014) devrait augmenter le débit réservé mais sans atteindre 30 m3/s…

Ces débits permettent de profiter de la rivière et notamment de faire du kayak : la préfecture a interdit quelques tronçons, mais en autorise quelques autres parfaitement officiellement, comme le montre le panneau ci-dessous (cliquer pour grossir):

Les tronçons ouverts sont officiellement de niveau 3 minimum mais le débit et la géographie font que le 3ème (entre le pont de Monetier et Sisteron, à 30 m3/s) est très accessible et nous en avons tous fait au moins une partie. Le second (entre le pont de l’Archidiacre et le pont de Tallard, à 80m3/s) est clairement plus difficile et n’a été descendu que par l’un d’entre nous. Nous n’avons pas fait le premier (entre Espinasse et les lacs de Rochebrune) clairement au dessus de notre niveau.

Un centre de kayak propose d’ailleurs des descentes (encadrées, ouvertes aux débutants, 30 € par personne) d’une partie du 3ème tronçon (départ à Valenty entre Monetier et Thèze et arrivée à Sisteron ), nous ne pouvons qu’inviter nos lecteurs intéressés, et qui ne se sentent pas de descendre seuls ou qui manquent de matériel, à les contacter (06 16 78 18 37) pour profiter des conditions exceptionnelles de cet été 2011.

Les charmes d’une rivière vivante :

Tous les amateurs de nature (naturalistes, pêcheurs, amateurs de sports d’eau vive…) doivent absolument se précipiter cette année pour se rendre compte de ce à quoi ressemblerait une Durance en bon état (ce qui correspond d’abord à un débit suffisant, qui n’était jamais inférieur à 30m3/s avant l’aménagement).

En kayak, c’est assez magique, car la Durance passe parfois au dessus d’iscles où poussent des milliers de peupliers et on se retrouve à pagayer à travers ces jeunes arbres. On ne dérange pas trop non plus les hérons et autres aigrettes, encore surpris de rencontrer un kayak.

Des photos valent mieux qu’un long discours:

Les travaux responsables de cette heureuse situation:

Cette situation est due à des travaux de maintenance du canal de dérivation sur sa partie supérieure (entre Espinasse et Curbans):

auquels s’ajoutent des travaux sur les écluses du barrage de la Saulce (lac de retenue de la Tuilière):

Bienvenus soient ces travaux qui nous permettent de découvrir une rivière en bon état (hydrologique).

Notre association fait souvent le parallèle entre l’étang de Berre et la Durance, pareillement sacrifiés à la production électrique dans des proportions qui ne sont plus acceptables.

Entre 1989 et 1991 les population riveraines de l’étang de Berre avaient bénéficié de 3 années d’hiver sans neige pour voir leur étang renaitre et se convaincre qu’EDF était le principal responsable  de la situation.

Les travaux de cet été peuvent aider les population riveraines de la Durance à se rendre compte que celle-ci à juste besoin d’un peu plus d’eau pour renaitre et qu’on peut largement exiger cela d’ EDF . A ce sujet, nous invitons nos lecteurs qui ne connaitraient pas nos idées à lire l’article de ce blog « invitation à une rencontre sur la Durance » du 18 juin 2011 (cliquer ici)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :